Flattr, le "modèle" s’enlise…

L’excellent Philippe Scoffoni nous gratifie d’un nouveau billet sur le démarrage de Flattr en version bêta. J’ai déjà fait un post sur ce sujet intéressant « Flattr un bon modèle mais à compléter« … Mais dès qu’il s’agit de pognon l’esprit décidément malade des hommes refait surface pour enfoncer le clou là où ça fait mal : dans l’incompréhension totale de la nature de la monnaie, dans l’ignorance du mécanisme monétaire et dans l’allégeance forcée à son centre d’émission.

Imaginons qu’une communauté « libre » potentiellement autonome décide d’utiliser un système comme Flattr tel qu’il est proposé. Dans cette communauté formée de blogueurs, de codeurs, de musiciens, on retrouve aussi des producteurs alimentaires, des bâtisseurs etc… et tous ensembles sont susceptible de pourvoir à l’ensemble des besoins de chacun…

Flattr prend 10% des dons pour « assurer son fonctionnement »… C’est à dire 10% de prélèvements sur toute la valeur produite et échangée par la communauté, pour un seul et unique service : gérer la comptabilité de simples chiffres de comptes individuels, autrement dit gérer des fichiers informatiques, gérer des données numériques, ce que fait par exemple Apache, Ubuntu, Open Office, Firefox, Thunderbird, Jabber, ou tout autre logiciel / système libre, avec un niveau de complexité, et même de sécurité, autrement plus important.

Wikimedia Common : « Vampire »

Donc au sein de cette communauté « libre », A1 donne à A2, qui donne à A3, qui donne à A4, qui donne à A5 …. qui donne à An, une quantité de monnaie X initialement injectée dans le système par A1. Opération qui devrait permettre à A1 via le don, de permettre à A2 de valoriser son apport, ce qui lui permet de valoriser celui de A3 etc… Chacun donnant à l’autre, ou à tous les autres, sa production dans un échange communautaire circulaire, tacite.

Mais au bout de « n » dons consécutifs il reste dans le système 90%^n * X de monnaie, qui tend très rapidement vers zéro. Autrement dit très vite le « don » ne peut se poursuivre sur la valeur initiale qui se retrouve dans les poches de… Flattr.

Et il faut donc ajouter une nouvelle « monnaie initiale » au système pour le faire tourner.

Question : mais d’où va venir cette monnaie supplémentaire qui finit mécaniquement en totalité dans les poches de Flattr au dépend de la communauté potentiellement autonome qui par erreur de raisonnement a voulu utiliser un tel système ?

Faudra-t-il contracter un « prêt » auprès d’une Banque officielle, ou travailler à l’extérieur de la communauté pour se faire « payer » par un autre contractant de prêt ? (la réponse est dans la question)

Les seules et uniques monnaies compatibles avec les Droits de l’Homme sont les classes de solutions monétaires à Dividende Universel.

www.creationmonetaire.info – Creative Common 3.0
Print Friendly, PDF & Email

Commentaire

Flattr, le "modèle" s’enlise… — 3 commentaires

  1. Intéressant.

    Mais je te trouve un peu dur avec les fondateurs de flattr. Le système vient à peine d’être lancé et est toujours en béta privée.

    De plus, les fondateurs ont toujours dit que les 10% seront ajustés avec le temps, le but étant seulement de couvrir les frais de flattr, pas de devenir la World Company.
    cf http://news.bbc.co.uk/2/hi/technology/8512263.stm « Initially, Flattr plans to take a 10% cut of any cash paid as an administration fee. But, said Mr Sunde, it hopes to push that percentage lower as people sign up. « We’re not really in this for becoming rich, » he said. « We’re doing it to change things and making people get money they never got before. »

    Si le système fonctionne, ce taux pourrait rapidement être réduit à quasi rien, non ?

    Je crois que leur objectif pour le moment n’est pas de créer un système parfait mais de prouver plusieurs choses :
    – que les internautes sont prêts à payer pour du contenu de qualité.
    – que d’autres systèmes de payements plus en phase avec l’économie d’abondance doivent être imaginés

    Ils sont au moins sur la bonne voie de ce coté là non ? 🙂
    Mais tu as raison de rester vigilant, et il faudra certainement faire évoluer le modèle sur le long terme.

  2. @Stan

    Je pointe le doigt vers la Lune, il ne faut pas regarder le doigt. Tout « système de paiement », qui ne comprend pas la création monétaire associée à la monnaie qu’il utilise est une fausse solution à tout problème de financement, d’autonomie, et d’économie en phase avec les Droits de l’Homme et du Citoyen.

    Tant que ta réponse sur tout sujet connexe ne comprendra l’explication du mode de création monétaire associé qui soit acceptable et accepté par ceux à qui tu adresses ton discours, alors tu ne fais que te placer en allégeance à la monnaie féodale en place.

    Tu dois donc réfléchir et associer à tout discours économique le système de création monétaire dans lequel tu te places pour échanger la valeur que tu prétends échanger ou donner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*