Les 4 arguments du Dividende Universel

Depuis quelques semaines, je reçois des demandes d’arguments concernant le Dividende Universel, par des personnes connaissant le sujet, mais qui se trouvent confrontées à des interlocuteurs ignorants de la question. Il y a bien sûr la multitude de liens, d’explications et de justifications qui se trouvent sur l’article Wikipedia qui le concerne, mais je vais résumer ici les points fondamentaux nécessaires à l’introduction dans le sujet pour un novice :

1) L’argument massue de la propriété de la zone EURO (remplacer EURO par la monnaie de son choix).

La Zone EURO est une construction fondamentalement Citoyenne. Chaque Citoyen via son Etat respectif est co-propriétaire de la Zone Euro, et il est régulièrement convié à voter pour élire ses représentants tant locaux que continentaux, directement ou indirectement.

Or tout propriétaire d’une entreprise quelle qu’elle soit, reçoit, en proportion de sa détention du capital un Dividende annuel, généralement autour de 5% de la valeur de l’entreprise. La Zone Euro étant économiquement valorisable en proportion de sa Masse Monétaire en Circulation (voire du PIB, mais PIB et Masse Monétaire sont interdépendants).

La zone Euro est une entreprise, c’est un regroupement d’un ensemble d’Etats qui représentent en 2010 330 Millions de Citoyens partageant via leur monnaie commune, un projet commun, une entreprise commune.

Le Dividende Universel correspond donc simplement à la reconnaissance de la co-propriété de la zone économique par chaque Citoyen (présents et à venir, aucune génération n’a de droit privilégié de ce point de vue).

Cet argument conviendra à tout défenseur de la propriété et du droit économique.

2) L’argument de la création libre et non marchande

L’Art, les logiciels libres, les écrits libres de droit, le travail non marchand effectué par l’action associative ou individuelle etc… Que fournissent chaque citoyen de la zone euro, est une valeur, incommensurable, qui bénéficie au secteur marchand directement ou indirectement. (par exemple internet fonctionne avec une couche de logiciels libres qui ont été développés et distribués sans aucune reconnaissance monétaire).

Ces valeurs sont difficilement monnayables, parce que ce qui fait leur valeur, est justement l’adoption par le plus grand nombre, d’autant plus rapidement que c’est gratuit. Or sur ce substrat de valeur, se développent des valeurs marchandes qui, elles, valorisent leurs produits raréfiés.

Le Dividende Universel est une valorisation de cette couche libre et non marchande de la société, qui est la juste compensation du droit d’usage de cette couche multi-valeur pour des activités marchandes.

Cet argument conviendra à tous ceux qui souhaitent travailler et créer pour autrui, sans contrainte marchande, en étant valorisé à minima, sans pour autant vouloir tirer un avantage économique de leur création (artistes, développeurs libres, auteurs libres, blogueurs, bénévoles associatifs, aides de voisinage etc…)…

3) L’argument anti-crises financières de la Création Monétaire neutre

La Création Monétaire par effet de levier est une dissymétrie qui accentue les écarts capitalistiques sans raison. Parce que X,Y ou Z ont un avantage capitalistique de départ, on leur permet de surévaluer cet avantage par un effet de levier de création monétaire, qui dévalue la monnaie existante, et leur permet à tout moment d’acheter ou de copier toute innovation par création de fausse monnaie momentanée (éventuellement détruite lors du remboursement de la fausse monnaie-dette émise, mais le mal est fait, et toute l’Histoire montre que jamais cette dette n’est réellement remboursée par les plus gros bénéficiaires, sommets de pyramides de Ponzi…).

Le Dividende Universel est une création monétaire neutre et symétrique dans l’espace et le temps, qui rend à la monnaie son sens premier : un Crédit Mutuel entre Citoyens, versé non pas en une fois, mais progressivement, tout le long de la vie, et de façon relative à la richesse mesurable (Proportionnelle à La masse monétaire / Citoyen), sans léser les générations futures, ni aucune classe d’âge.

Cet argument conviendra aux Scientifiques, Economistes et Ingénieurs, soucieux de justifications théoriques solides.


4) L’argument de la valeur fondamentale de toute économie

La valeur fondamentale de toute mesure est l’observateur lui même. En effet hors l’observateur il n’est point de mesure, alors que hors objet extérieur, l’observateur peut toujours se prendre lui même pour objet d’observation. C’est le point minimum et suffisant pour toute mesure.

L’homme est l’observateur de l’économie, autant que son acteur fondamental, et son service en est l’objectif premier. Or cette valeur fondamentale nécessite d’être valorisée sur une base éthiquement acceptable, afin que son potentiel de création, de travail pour autrui, de choix de développement économique, soit libre et non faussé.

En valorisant l’homme par un micro-investissement continu, tout le long de sa vie, c’est l’ensemble de l’économie qui investit dans chacune de ses composantes économiques fondamentales, le « risque » étant noyé dans la multitude.

Le Dividende Universel est un micro-investissement global et continu sur la valeur productive fondamentale de toute économie : l’homme.

Cet argument conviendra aux humanistes, philosophes, constitutionnalistes, et juristes soucieux des Droits de l’Homme.

www.creationmonetaire.info – Creative Common 3.0
Print Friendly

Commentaire

Les 4 arguments du Dividende Universel — 16 commentaires

  1. Soit le concept de dividende universel est mauvais, soit ce sont les arguments présentés ici qui le sont.
    La finance, c’est pas de ma magie. L’argent, c’est soit une création de valeur dans lequel il y a toujours un peu de facteur travail impliqué; soit une dette rendue possible par la promesse d’une création de valeur future.

    1. Il n’y a pas de valeur intrinsèque à l’objet « zone euro ». Il n’y a rien à liquider ou vendre.

    2. Rémunérer le travail non-marchand… certes, mais avec quel argent ? -voir mon préambule-

    3. Euh… un crédit mutuel entre citoyen jamais remboursé… Magie !!!! Plus besoin de bosser pour gagner de l’argent. J’en prête à mon voisin qui m’en prête en retour !!!
    Mais quel est le con qui va accepter cet argent virtuel en échange du fruit de son travail !
    Y’a comme un problème de compréhension sur ce qu’est la monnaie là !

    4. Au delà de la rhétorique, je me demande s’il y a quelque chose à comprendre sur ce point. Qui investit ?

  2. Bonjour monsieur,

    Sauf votre respect, votre idée est absurde, dans sur le principe que dans l’application. Elle désincite les gens à créer une véritable valeur: si la valeur n’est « pas monnayable », c’est que l’auteur ne souhaite pas forcément être rémunéré (il fait ça par plaisir) ou que sa création n’a aucune valeur (valeur aux yeux de la société, et non aux yeux de son auteur ou de ses potes). Sinon il y a toujours moyen de connaître la valeur de chaque chose.

    Votre dernier article est une suite de non sens tels que
    – « la zone euro est une entreprise » (à ma connaissance non, c’est juste une construction juridique),
    – « la valeur productive fondamentale de toute économie: l’homme (absurde: ce sont ses actons qui créent de la valeur, un homme en soit nom: vous reniez le fait qu’un homme ne créent pas la même valeur qu’un autre, et cela est un aveuglément plus ou moins politiquement correct: les hommes, vous le dites bien, naissent libres et égaux EN DROIT, et non en fait: les hommes ne créent donc pas la même valeur. COnsidérer qu’il faut les rémunérer de la même façon est bête et dangereux (= communisme), sauf votre respect

    « le dividende universel est un micro investissement » (non c’est une aide à la consommation tout au plus, et une aide à l’importation pour faire un peu de mauvais esprit (à peine)).

    « supprimer l’effet de levier de création monétaire » Sans cette création monétaire, nombre de projet ne verraient pas le jour. Ce qui veut dire un ralentissement économiques, et moins d’emplois…

    et j’en passe et des meilleurs! Etant en révision de partiels, je n’ai pas énormément de temps à vous consacrer, mais je tenais à souligner mon opposition totale à votre idée, puisque peu de gens semblent le faire. Trouvez moi un économiste soutenant votre projet, ça m’aiderait peut être à l’accepter :pas Marx, il aurait peut être été pour, mais il n’a pas vécu assez longtemps pour voir le mal que le communisme a fait, car c’est ce que votre projet est: du communisme relifté!
    Bonne soirée!

    clément

  3. Bonjour MagicYoyo.

    Il y a 194 posts dans ce blog qui apportent des réponses à toutes ces questions très basiques, ainsi qu’une grande quantité de liens cités dans l’article Wikipedia cité dans ce post itou, ainsi que quantités de liens cités à droite de ce blog aussi.

    Bonne lecture.

  4. @Clement

    Bonjour bonjour Clément… Cf la réponse à MagicYoyo, mais je ne résiste pas au plaisir de travailler gratuit à votre place pour vous aider à franchir le pas du véritable travail créatif (qui n’est certainement pas la réaction conditionnée), pour vous citer un seul économiste :

    Milton Friedman : http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_revenu_permanent

    Ensuite vous prendrez la peine de lire les 194 posts de ce blog ainsi que tous les liens afférents sus-cités, avant de revenir poser d’éventuelles questions complémentaires, merci.

  5. Il n’y a aucune information dans cet article qui prouve que Friedman aurait approuvé votre Dividende universel, par contre cette théorie donne certains arguments pour, et vous auriez été mieux inspiré de la citer dans vos 4 arguments plutôt que les fadaises que nous avons déja soulignées!!

    Je tâcherai de m’informer un peu plus avant de revenir vers vous, mais vous êtes bien confiant si vous croyez que la France entière va se précipiter sur vos 194 articles: Si a partir de votre article sur wikipedia, et des deux ou trois articles que j’ai lu, surtout quand ces derniers « synthétisent » les arguments pour, je ne suis pas convaincu, alors je ne pense pas l’être en passant des heures sur votre blog, heures dont je ne dispose malheureusement pas!

    J’ai aussi discuté longuement avec un de vos fans, et ce dernier n’a pas vraiment réussi à me convaincre!

    Si les liens que vous proposez sont tous aussi convaincants que celui ci:http://appelpourlerevenudevie.org/
    On est mal barrés:

    Vu que le principal arguments pour le revenu de vie est « on rémunère l’existence de l’humain » et que ce n’est pas cette existence qui créé de la valeur (mais les actions de l’homme), votre DU entier est complètement à coté de la plaque. Mais sans doute la réponse est elle bien profondément cachée dans l’un de vos 194 posts.

    Par contre j’admire le fait d’avoir créé un blog comme celui là, je trouve le sujet très intéressant!

    Bonne journée!

  6. @clement

    Je vous invite à réfléchir aux phénomènes bien réels et bien vérifiables des monnaies alternatives telles que :

    Les SEL : http://selidaire.org

    Le WIR Suisse http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_WIR

    Cyclos : http://www.cyclos-france.org

    Ensuite personne ne cherche à vous convaincre. Si vous pensez que vos convictions sont une source de bien être, et qu’elles vous permettent d’obtenir des résultats satisfaisants, gardez-les.

    Adopter le DU comme système monétaire est un choix qui repose sur l’analyse et une certaine idée de liberté comprise comme un lien d’échange économique entre individus au sein d’une communauté, et pas comme valorisation arbitraire de valeur.

    Adhérer à une opinion conduit à certains résultats, il convient d’y réfléchir, d’appliquer, puis d’adopter ou de rejeter, sans pour autant croire que quelque opinion que ce soit est une vérité intangible par elle même.

    Vous êtes donc libre de suivre votre propre chemin.

  7. Il se trouve que je l’ai déjà rejeté il y a quelques temps, mais peut être n’ai-je pas été confronté aux bons arguments! Par contre si on considère toute opinion comme vérité tangible, et qu’on considère que chacun a sa vérité, alors on perd toute chance d’accéder à la vérité. Je ne veux pas « suivre mon propre chemin », j’attends juste que vous me démontriez que le votre est meilleur.

    Mais si, vous cherchez à convaincre, c’est pour cela que vous avez fait un blog! Moi j’essaye de vous convaincre du contraire, c’est un bon débat!

    J’ai parcouru rapidement vos liens. Je vous promet de bien les étudier et de revenir ensuite, de bonne foi pour vous dire ce que j’en ai pensé. Cela semble assez intéressant, bien qu’a priori, ces systèmes semblent différer assez sensiblement du Dividende Universel.

    Merci de votre attention et réactivité en tout cas.

  8. @clement

    La vérité peut-être que tout système logique est incomplet (Gödel), et que donc tout système logique est valablement acceptable du moment qu’on accepte qu’il y a toujours au sein d’un système logique formel des vérités qui échappent à toute démonstration (et donc à toute causalité). On peut donc accéder à la vérité en suivant son propre chemin.

    Je n’ai pas fait un blog pour convaincre, j’ai fait un blog pour éclairer un point de vue différent sur la monnaie et l’économie, en me basant sur un expérience directe et réelle de celle-ci, basée sur un parcours de salarié puis d’entrepreneur, de 17 ans.

    Je me suis rendu compte après que ma vision des choses rejoignait sur beaucoup de points fondamentaux ce que disaient Friedman et Allais.

    Non les systèmes de SEL ne diffèrent pas du Dividende Universel.

    Le Dividende Universel est un crédit mutuel, exactement comme le proposent les SEL. Simplement au lieu d’être fait en une seule fois à l’entrée, il est fait progressivement, parce qu’il comprend une vision ouverte de la communauté, comprenant les morts et les naissances, le flux de ses membres, et une continuité nécessaire à la prise en compte de ce paramètre fondamental.

    Continuité qui, n’ayant pas été prise en compte initialement, conduit à des impasses comme celle des retraites.

    On ne peut penser l’économie correctement sans se projeter sur plusieurs générations, et sans appliquer le calcul infinitésimal, sans quoi on effectue des actions discrétisées et violentes en création monétaire ou en déflations, qui en perturbent la souplesse, et la nécessaire contuinité.

    Aucun génération n’a à s’arroger de droit sur les suivantes, ni à décider pour elles de comment elle doit mener son action économique.

  9. Salut Stéphane,
    Pour les 4 arguments, je trouve que tu as déjà été plus inspiré au niveau pédagogique. En fait, ta synthèse sème plus le doute que la compréhension. Mais, je suis un convaincu, ça ne change rien pour moi, la valeur totale de ton travail reste admirable.
    Perso, je suis apprenti à vie de tous les trucs qui m’intéressent. Je suis à ce titre un anti spécialiste.
    Par contre, il y a un truc contre lequel je m’enflamme à chaque fois, c’est les interventions conventionnelles de certains de tes lecteurs et autres contradicteurs.
    L’astro-physique est une science. L’économie est une science humaine. C’est pas la même chose.
    Je ne comprends pas pourquoi certains défendent l’économie envers et contre tout, quitte à y assujettir l’humain. Le déterminisme est une crétinerie, le monde est ce que nous en avons fait, nous sommes donc libre de le faire autrement.
    Du point de vu du bon sens, le DU est une bonne idée. Je trouve incroyable que d’aucuns lui répondent que la compétition est une meilleure solution au soucis humains que le partage et la tolérance.
    Je suis persuadé que ces penseurs du conventionnel qui veulent que le monde reste ce qu’il est, ne le font que parce qu’ils pensent faire parti des profiteurs et que, se regarder sous cet angle est difficile et douloureux.
    Défendre un système dans lequel on va faire une belle carrière en étant conscient que ça coutera la vie à certains est une belle preuve de cynisme quelles que soient les justifications oiseuses que l’on produise…
    Réfléchissons autrement, partons du résultat souhaité et construisons en fonction. Le pendant de cette assertion est bien sur, arrêtons de mélanger toujours les mêmes cartes pour produire des solutions de raccrocs quand on sait pertinemment que ce que l’on souhaite ce n’est pas de réussir le changement, mais d’être dans le camp des profiteurs.
    Comprendre ce qu’est l’argent est difficile. En ce qui me concerne, je le compare volontiers à un liquide dans lequel on est tous debout. Certains creusent sous leurs pieds et le niveau baisse pour tous les autres provocant des assèchement ponctuels empêchant les échanges.
    Laissons donc l’eau là ou elle est et profitons de la vie autrement!
    Pedrodel67

  10. Juste concernant le point 1. Le peuple propriétaire de la zone euro ? Ok, je suis d’accord si par là vous entendez que le peuple est propriétaire de l’euro en tant qu’outil monétaire. Il peut décider d’en recevoir une partie. C’est un choix.
    Par contre les états ne sont pas à priori propriétaires des entreprises qui génèrent des bénéfices. Ce sont les actionnaires qui le sont, par définition, et l’état n’est lui aussi propriétaire que si et seulement si il est actionnaire.

    Bref, justifier le dividende universel comme cela, pourquoi par. A condition que cela signifie que la distribution du dividende se fait par l’émission monétaire, et non par l’impôt.

    A noter aussi que ceux qui défendent « la propriété et le droit économique », considèrent aussi qu’on a le droit de vendre ce qu’on possède. En l’occurence on aurait donc le droit de vendre son droit au dividende universel. Dans les faits cela reviendrait à titriser l’émission monétaire, ou à attribuer une action de la BCE à chaque citoyen de l’UE. Je doute que ce soit ce que vous désirez, Laborde.

  11. Depuis toujours les théories aussi belles soient-elles sont démolies ou portées au nues par l’expérience. C’est l’arbitre quasi ultime.

    Ce genre de débats certes très intéressant (quoiqu’un peu stérile, chacun campant sur ces propres convictions), mériterait d’être départagé par une mise en pratique concrète sur le terrain.

    Ce qui est un réflexe dans les sciences « dures » : je valide une théorie par une (ou des) expérience(s), n’est que rarement utilisé dans les sciences « humaines » comme l’économie par exemple.

    Si le système capitaliste a largement été expérimenté depuis pas mal de temps déjà, il serait peut-être temps d’en tirer les conclusions (positives et négatives) et tenter autre chose.

    Pourquoi ne pas tester la théorie de M. Laborde à l’échelle d’une communauté, d’une ville, d’un département, d’une région, d’un état ?

    Comme cela paraît complexe à organiser légalement, juridiquement, … dès que l’on dépasse l’échelle de la communauté (genre SEL), pourquoi de pas mettre à disposition un territoire (une île par exemple) et faire appel à des personnes volontaires pour tester cette théorie sur le terrain ?

    Si la théorie fait vraiment ses preuves, elle n’aura plus besoin d’argumentaire pour la défendre.

  12. C’est vrai j’avais entendu parler de ces premières expériences. Je ne suis pas un fin connaisseur, mais il semble que ces expériences concernent soit des pays en voie de développement, soit des pays trop riches qui ne savent plus quoi faire de l’argent du pétrole.
    Dommage qu’il ne se passe pas grand chose de croustillant en Europe. N’y a-t-il pas un candidat pour 2012 avec ce genre de projet dans ses cartons ?

  13. Ping : Dividende Universel : un enjeu majeur de société « LE MESSAGE DU PLAN C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



*