Front de Gauche : Le Revenu Universel en débat !

Nous poursuivons avec SebMusset, le parcours du spectre politique sur le Dividende Universel. Ainsi après l’interview de Franck Margain du PCD (membre de l’UMP), nous avons publié aussi une interview de Louis-Marie Bachelot président d’Alternative Libérale (désormais associé au Nouveau Centre), nous poursuivons vers la gauche, pour une interview de Corinne Morel Darleux (voir aussi son blog) Secrétaire Nationale du Parti de Gauche (parti membre du Front de Gauche, et dont le Président est Jean-Luc Mélenchon).

Première partie :

Deuxième partie :

Comme elle le dit elle même l’analyse du revenu universel n’est pas encore arrivée à maturité au sein du parti, mais le débat est en cours. Le sujet semble donc avoir un temps de retard sur les partis de droite et du centre qui sont déjà très avancés sur la question, puisqu’ils ont développé des outils de calculs précis pour en estimer le montant, et envisagé des modalités complexes de différentiations selon l’âge (PCD / AL) ou la région (uniquement AL) (ce qui du point de vue de la Théorie Relative de la Monnaie, est un non-sens).

Je rappele que chez nos voisins le SPD Allemand a déjà inscrit le Revenu de Base dans son programme officiel, Gérard Schröder ayant notamment reconnu que sa défaite était due essentiellement à la gravissime erreur de la mise en place de HARTZ. Hartz est un faux revenu de base conditionné à l’acceptation de tout travail (donc du travail forcé, y compris à 1 € de l’heure !) qui est une loi très clairement esclavagiste, et contraire aux Droits de l’Homme (voir aussi les raisons économiques avancées historiquement pour l’abolition de l’esclavage).

Les époques d’affirmation des libertés suivraient-elles des cycles pour des raisons semblables ?

www.creationmonetaire.info – Creative Common 3.0
Print Friendly, PDF & Email

Commentaire

Front de Gauche : Le Revenu Universel en débat ! — 12 commentaires

  1. C’est un attrape couillon le salaire universel.
    Y’aura toujours une hausse des prix et une baisse des salaires pour compenser tout ça.
    Le seul avantage reviendra aux banques privés.

  2. @JF : L’allocation universelle était une mesure que Friedman aurait soutenu (je n’ai plus la ref mais doit pouvoir la retrouver) alors Attention !! Ne serait-elle pas un mécanisme qui découplerait le mérite du salaire ? En clair pourquoi un patron aurait à vous donner plus, l’état se chargeant de subvenir à vos besoins de base !! Et puis une société avec toujours plus de chômeurs comme la logique structurelle industrielle nous y conduit ne pose plus de problème, soit une condition humaine qui se divise. L’égalité de l’impôt comme celle du salaire est le paradis de l’accumulation capitaliste.
    C’est une analyse abrupte que je fais là mais bon … ça suppose un changement radicale de société pour éviter la dérive et donc dans tous les cas si porté par la droite un véritable piège

  3. @Anonyme

    Non le Revenu de Base n’est pas l’impôt négatif de Friedman qui est DEGRESSIF. Comme le Revenu Citoyen de Villepin.

    Le Revenu de Base est CUMULABLE avec les autres revenus.

    Ce qui ne dévalorise donc EN RIEN le travail, contrairement à l’impôt négatif effectivement.

    Au contraire cela SURVALORISE le travail par rapport à la situation actuelle, car le Citoyen a un pouvoir de négociation libre bien plus grand, et peut refuser des propositions inintéressantes, puisqu’il touche le Revenu de Base.

    Le Revenu de Base est donc incitatif à une AUGMENTATION des salaires net, qui fasse une vraie différence avec le non-travail !

  4. « Y aura toujours une hausse des prix »
    Si on applique une sorte de tva social, compensé par un revenue de base, augmenter les prix augmenterait principalement les taxes des riches car ils consomment plus.
    « Une baisse des salaires »
    Oui un peu, mais on serra plus a même de ne pas accepter un salaire injuste, donc le revenue total ne baissera pas.C’est un peu plus compliqué que ça, les tableaux interactifs du documentaire « Revenu de Base », aide à y voir plus claire. http://www.youtube.com/watch?v=-cwdVDcm-Z0

  5. A gauche, mais vraiment à gauche, les objecteurs de croissance (OC) défendent depuis longtemps un revenu inconditionnel (RI) (articulé avec un revenu maximum acceptable – RMA) :
    – c’est totalement finançable : voir les travaux de B. Mylondo parus aux éditions Utopia
    – le but n’est pas d’augmenter les salaires mais de nous libérer du culte du travail : comment aujourd’hui ne pas se rendre compte que la croissance des uns, dans un monde fini, signifie des injustices pour les autres ? (Sauf à croire que le monde des services créera indéfiniment de la croissance => ce qui reviendrait à marchandiser tout ce qui est de l’ordre de la « socialité primaire », bref à continuer à désocialiser nos sociétés alros qu’il s’agit de « re-faire société »).
    – Il s’agit d’abord de répartir le trop-plein de richesse (c’est-à-dire toute richese qui dépasse notre empreinte écologique) tout en reconnaissant à chacun l’utilité sociale de son activité
    – Les OC de plus « affinent » ce RI en le distribuant non seulement partie en gratuités mais aussi partie en monnaies affectées (monnaies locales complémentaires)
    – Monnaies locales, revenu inconditionnel, revenu maximum, décroissance : votre site semble ignorer tout le travail qui est en train de se faire de ce côté-là (et de ce « côté-là », il n’y a pas les pincettes « travaillistes » du PG)

  6. Le revenu inconditionnel est une utopie réalisable dont la vraie gauche doit s’emparer. Enfin un combat réjouissant qui rappelle celui de l’autogestion mais qui est encore plus universel. Dépéchons-nous de nous l’approprier avant que d’autres le dénaturent et le pourrissent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*