Aucun travail ne produit de ḡvaleur

Il est parmi les commentateurs officiels de l’économie officielle, certains qui appellent à « sortir de la boîte » alors qu’ils y sont eux-même enfermés. Mais c’est déjà là la reconnaissance que leur conceptualisation de la réalité ne fonctionne plus, si elle a jamais fonctionné.

Le démon de Maxwell "dans la boîte"

Le démon de Maxwell « dans la boîte » (wikimedia)

Si le travail permet de produire ce que certains acceptent de reconnaître comme une valeur, il est essentiel de comprendre qu’aucun travail ne peut produire de ḡvaleur. Seul un ḡtravail est en mesure de le faire.

Comment comprendre ce point essentiel ? En nous référant aux productions de ḡvaleurs dans l’histoire et en actualisant la compréhension de ce phénomène essentiel au présent.

Ainsi donc la plupart des créateurs et producteurs de ḡvaleurs, comme les fondateurs du projet GNU véritables fondateurs du net qui fonctionne à 98% sur son principe, ne pouvaient pas être reconnus comme des « travailleurs » au moment où ils ḡtravaillaient. Comment auraient-ils pu l’être ? Par quel miracle un individu pétri des seuls concepts connus, investisseur, épargnant, patron, banquier, politique ou autre, aurait pu avoir la moindre idée de la nature de ce ḡtravail basé sur la dimension de ḡvaleurs alors inconnue par lui ?

ḡ dit "ḡlibre"

ḡ dit « ḡlibre« 

Et ceci étant reconnu 30 ans plus tard, ou 80 ans plus tard, ou plusieurs siècles plus tard, comme valeur produite et utilisée des milliards de fois par seconde, où est le sacro-saint salaire de ces méritants, dont l’apport est incommensurablement plus grand que la somme intégrale des apports du travail cumulé pendant la même période ?

Il en est de même d’une quantité incommensurable d’exemples similaires tout le long de l’histoire économique. La mesure expérimentale démontre donc qu’en tout temps, des ḡvaleurs sont produites, qui reconnues ensuite comme valeurs, n’ont pas fait l’objet d’un salaire pour le mérite et le travail de leurs concepteurs.

Qu’en est-il aujourd’hui, toi qui me lis ? N’es-tu pas exactement dans la même position que les hommes de 1983, de 1897, de 1637, ou de quelque moment que ce soit, qui par essence ne peuvent intégrer dans leur raisonnement la nature véritable du ḡtravail qui se fait autour de toi et produit des ḡvaleurs ?

Des ḡvaleurs dont seul le futur immédiat ou lointain sera en mesure de reconnaître la pertinence sans égale, et l’incommensurable supériorité cumulée effective relativement au travail et valeurs reconnues seulement ici et maintenant ?

Alors donc quel travail « sortirait de la boîte » si ce n’est par définition même le ḡtravail ? Quelles valeurs faudrait-il donc produire ? Les valeurs ou bien les ḡvaleurs ? Celui qui lance des incantations pour la production des seules valeurs n’est-il pas « enfermé dans la boîte » ? Ne veut-il pas seulement et uniquement ne valoriser que ce qu’il connaît lui-même, en dévalorisant de fait ce qu’il ne connaît pas et ne possède pas ?

Alors qu’à contrario l’individu qui comprend la nature sans début ni fin du ḡtravail, produisant toutes les ḡvaleurs, reconnaît là la fondation historique véritable de toute économie. De sorte qu’il comprend qu’une monnaie ne reconnaissant que les valeurs, ne peut servir les ḡproducteurs, ni les ḡvaleurs.

Ce même individu comprend donc que pour être cohérent avec la ḡproduction il convient d’adopter une monnaie libre, une ḡmonnaie.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaire

Aucun travail ne produit de ḡvaleur — 2 commentaires

  1. Ping : Bitcoin valeur libre, monnaie non-libre | Création Monétaire

  2. Ping : Unité de mesure, (0,1,+), et comptabilité | Création Monétaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*