51 000 milliards de dollars et la TRM

Grinçant.com, le « blog où ça grince » vient de publier un post complet sur la somme des dettes publiques mondiales qui s’élèverait à environ 51 000 milliards de dollars. Sur cette base on peut constater dans l’analyse et les commentaires l’absence de mesure et donc de compréhension des nombres relatifs. Notamment l’utilisation du terme de « dette » ne fait que nourrir cette fausse notion et n’apporte bien évidemment aucune solution qui, comme la Théorie Relative de la Monnaie l’a démontré, consiste en un changement de paradigme.

Aussi nous allons avec la Théorie Relative de la Monnaie montrer comment un relativiste n’est aucunement effrayé par la bête-nombre qui ne peut faire peur qu’à ceux qui la voient illusoirement cracher le feu et rugir tel le Dragon en peluche d’un enfant.

Tout d’abord nous allons appliquer la 1ère et la 4ème liberté économique, à savoir ne pas utiliser une monnaie appartenant à d’autres, mais utiliser notre propre système monétaire, ici l’euro, afin de ne pas tomber dans l’erreur qui consisterait à s’inféoder à une monnaie sur laquelle nous n’avons rien à dire du tout.

Même si l’euro a aussi ses défauts il reste plus acceptable comme mesure pour des Européens qui l’utilisent tous, même si un homme totalement libre choisirait très certainement son propre système monétaire libre pour réaliser un calcul équivalent.

Comme il y a en circulation environ 40 000 $ par citoyen US et environ 32 000 € par citoyen Européen, nous obtenons le taux de change véritable entre citoyens Américains et Européens qui doit être de 40 000 / 32 000 = 1,25 $/€, soit 1,25 $ pour 1 €. Le taux de change du prétendu « marché » établit lui actuellement 1,36 $ pour 1 €, vous voyez qu’on ne tombe pas loin du « marché » en considérant qu’un homme en vaut bien un autre comme le postule la TRM.

Donc 51 000 milliards de dollars / 1,25 = 40 800 milliards d’euros de dette mondiale.

Mais par ailleurs, comme nous l’avons démontré, la dette, le passif, est la mesure de la monnaie créée, l’actif, dans ce système monétaire très particulier, en contrepartie d’une créance (bons du trésor…) délivrée au système bancaire, qui fait autant office de monnaie, ce qui nous donne en réalité une masse monétaire double.

Actif - Passif

Actif – Passif

Donc 81 600 milliards € de monnaie publique mondiale dont 40 800 de monnaie circulante proprement dite et 40 800 de « contreparties » (mpfff) en « créances » circulantes. Pour environ 7 milliards d’habitants. Donc le chiffre est en réalité de 81 600 / 7 soit environ (j’arrondis pour faire simple) 12 000 € de monnaie par habitant de la planète terre… bof…

Bof !? Mais pourquoi « bof » ? Que signifie 12 000 € ? L’€ c’est quoi ? C’est rien. Ce n’est qu’un chiffre qui ne représente aucune valeur particulière. Les prix en euro d’un bien ou d’un autre, dépendront du lieu, de l’individu, de la valeur considérée, et ne sont aucunement généralisable. Ainsi par exemple le PIB d’un village péruvien sera de zéro, car aucun échange monétaire ne s’y réalise, alors que les citoyens qui y sont, construisent et réparent leurs maisons, cultivent et récoltent, fabriquent des machines, et font tout ceci sans utiliser de monnaie parce qu’ils sont à cette petite échelle autonomes.

Le PIB ne mesurant par ailleurs que des échanges de monnaie, ne mesure en réalité rien du tout. Ainsi des non-producteurs ne produisant aucune valeur, mais s’échangeant de la monnaie, et se facturant ces échanges sous quelque dénomination que ce soit, inscrit dans leur bilan, verraient leur contribution au PIB comptabilisée, potentiellement aussi importante que l’on puisse l’imaginer, alors qu’ils n’ont rien produit. Car tout ceci est pure illusion et il faut déchirer le voile.

Mais revenons à nos moutons. Imaginons maintenant que l’on décrète que le Revenu de Base mondial par habitant serait de 1 € par jour, soit 365 € par an. Que représenterait alors cette dette par tête de pipe sur cette base ? 12 000 / 365 = 33 Revenus de Base annuels par habitant de la planète. Donc 33 ans d’épargne – monétaire – possible par individu. Ni plus, ni moins.

Mais regardons les chiffres tels que mesurés, et continuons notre analyse relativiste. On nous explique avec un gros point d’exclamation que « l’augmentation a donc été de 158,5 % en 11 ans ! ». le Dragon a parlé, vous pensez ! 158,5 % !!! Quelle frayeur !

Mais le relativiste note surtout « 11 ans », et il se dit : cela correspond à quel taux de croissance annuelle de la masse monétaire ? Alors il calcule bien sûr ce taux annuel, car les changements de référentiels sans référence à un référentiel source sont contraires à toute analyse relativiste qui doit établir des Lois symétriques entre observateurs.

(1+158,5%)1/11 = 1,09

soit 9% d’augmentation par an en moyenne, depuis 11 ans…

Tiens tiens, curieusement le taux relativiste de la TRM, pour un Revenu de Base symétrique dans le temps est très exactement :

c = ln(40)/40 = 9,22 % par an. Etonnant non ?

Mais cette augmentation de la masse monétaire, qui n’est qu’un nombre, a-t-elle été effectuée selon la symétrie spatiale, la symétrie qui considère que les hommes sont libres et égaux en droit devant leur monnaie prétendument « commune », selon une progression conforme au Revenu de Base inconditionnel ? Ou bien cette monnaie est alors une monnaie privée, qui n’a rien à voir avec les libertés économiques puisqu’elle s’impose notamment dans les comptes publics ?

Dans les systèmes monétaires des divers pays qui ont ainsi augmenté cette monnaie, cette création de monnaie prétendument « commune » a-t-elle été distribuée aux uns, au détriment des autres ? La production de valeurs est bien un fait individuel ou d’individus associés, mais la production de la monnaie prétendue commune, est-elle une affaire individuelle ou commune ? S’agit-il de la volonté d’un groupe d’individus, ou bien le libre contrat qui unit les hommes d’une zone monétaire établie conformément aux individus qui la composent dans le présent et le futur ?

Cela, l’individu informé pourra le vérifier par lui-même pour ce qui le concerne au premier chef, et ce qui concerne ses concitoyens partageant un même système monétaire. Mais on peut calculer ce qu’aurait dû être un Revenu de Base Mondial moyen, pour les 11 années précédentes avec ces seuls chiffres, cela est alors extrêmement simple.

RdB Mondial en € par an et par habitant

Ce qu’aurait dû être un RdB Mondial en € par an et par habitant dans une monnaie libre de 2003 à 2013

RdB Mondial en € par an et par habitant

Ce qu’aurait dû être un RdB mondial moyen en € par an et par habitant dans une monnaie libre de 2003 à 2013

Et que nous dit la Banque Mondiale sur l’évolution du « PIB par habitant » (notion absconse d’un point de relativiste comme nous l’avons vu) ?

Soit en € pour 2010 (les stats s’arrêtent pour le moment à 2010, il faut le temps de récupérer les données mondiales et de les traiter) 11080 $ / 1,25 = 8864 € par an et par habitant. Le chiffre correspondant de la masse monétaire étant pour 2010 de 9266 € par par habitant, soit une différence de 4% sur la mesure…

Autrement dit il n’y a de PIB que de la monnaie en regard. Car le PIB ne mesure rien, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a rien à mesurer. Toute définition de « valeur » et de « capital » justifiant des actions monétaires brisant la symétrie entre les hommes n’est qu’un acte de volonté de quelques uns de privilégier leurs valeurs au détriment de celles des autres.

Mais maintenant revenons à notre RdB 2013, qui selon la TRM devrait être en moyenne de 1080 € par an et par habitant de la planète. Que pèserait alors les 12 000 € par habitant de la planète ? 12 000 / 1080 = 11 ans.

Donc de 33 ans pour 365 € par an, on passe à 11 ans avec 1080 € par an. Il n’y a donc de monnaie et/ou de prétendue « dette » qu’en regard du Revenu de Base choisi dans le système monétaire considéré. Il n’y a donc pas de monnaie qui ne puisse être légitimement calculée et évaluée comme légitime ou non-légitime, mesurable ou non-mesurable, que si l’on précise en regard comment la création monétaire se réalise, et comment la création monétaire se distribue parmi les hommes se prétendant membres du système monétaire considéré.

Une monnaie fondée sur un Revenu de Base est fondée sur un crédit mutuel relatif, ne repose donc aucunement sur quelque dette que ce soit, et ne lèse aucune génération qu’elle soit la génération des hommes de 2013, 2014, 2038 ou 2197, chaque homme nouvel entrant dans l’espace de vie étant considéré comme producteur libre et juge libre de ce qui est valeur et de ce qui ne l’est pas, étant considéré comme co-contractant égal dans l’espace et dans le temps de la création de monnaie commune.

Aussi des hommes voulant respecter les 4 libertés économiques et le principe de relativité, ne peuvent que rejeter toute définition monétaire faisant appel à d’autres notions telles que la « dette » ou quoi que soit, quand bien même cette notion reposerait sur des âges très anciens. Car le sacrifice aussi reposait sur des âges très anciens, tout autant que l’esclavage et toutes autres sortes de notions que l’homme libre a rejeté.

Le marché aux esclaves de Gustave Boulanger v.1882

Le marché aux esclaves de Gustave Boulanger v.1882 (wikimedia)

De sorte que ces hommes là développent, adoptent, et utilisent des systèmes monétaires conformes aux 4 libertés économiques et au principe de relativité, des systèmes monétaires fondés sur un Revenu de Base relativiste, et abandonnent progressivement l’utilisation de systèmes monétaires non-conformes. Ils appliquent ainsi leur libre choix sans imposer leurs vues à ceux qui restent prisonniers des dogmes éculés.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaire

51 000 milliards de dollars et la TRM — 2 commentaires

    • 74 000 ou bien 777 666 ou 999 999 999 milliards de milliards de $ ne changerait absolument rien à la démonstration qui est faite ici. Ces nombres comme tout nombre ne signifient absolument rien par eux-mêmes sans les mettre en rapport avec le nombre du RdB de la zone économique considérée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*