Bilan Zone Euro Mars 2014

La BCE vient de publier les données concernant les agrégats monétaires € M1, M2 et M3.

M1, M2, M3 € Mars 2014

M1, M2, M3 € Mars 2014

Elle a publié aussi son bulletin mensuel contenant les données de son propre bilan (les agrégats concernant toutes les banques).

Bilan BCE Mars 2014

Bilan BCE Mars 2014

Un rappel : les quantités d’unités monétaires d’une monnaie ne signifient rien par eux-mêmes, ni aucune relation avec les « ressources de la planète », pas plus qu’avec une quelconque « activité économique ». Seule la croyance dans une relation entre la monnaie d’une part, et ces concepts (« ressources » ou « activités » etc…) d’autre part, peuvent amener à une telle croyance.

Cette ignorance quant à l’indépendance logique du code monétaire est détruite dès lors que la compréhension de la Théorie Relative de la Monnaie est réalisée, ce qui peut être obtenu notamment en réfléchissant sur la nature de la différence entre Quantitatif et Relatif et la compréhension de la signification d’un changement de repère, exemplifiés dans la vidéo suivante :

Le degré de compréhension fondamentale de la nature de la monnaie d’un individu qui, ayant eu connaissance de ces éléments, les citerait et les commenterait n’est pas conceptualisable.

Print Friendly

Commentaire

Bilan Zone Euro Mars 2014 — 4 commentaires

  1. Bonjour,

    Votre vidéo est très intéressante, et j’en comprends bien la finalité, mais j’ai quelques remarques à faire :

    1) Vous concluez que le fait que la masse monétaire de la zone Euro ait doublé entre 2002 et 2008 vient du fait que certains individus se soient vu attribuer de la monnaie supplémentaire. Tout d’abord, ce n’est pas nécessairement un indice que les autres n’ont rien ou peu reçu (ok, c’est quand même sans doute le cas dans la réalité, mais ça n’a rien d’aussi évident que vous le dites, et il faudrait le prouver). Ensuite, une partie de cette création supplémentaire ne viendrait-elle pas des échanges avec d’autres zones monétaires ? Il me semble que votre système ne peut exister que s’il y a une zone monétaire unique (le fait d’utiliser les mêmes règles ne suffit pas, il faut que les différentes monnaies soient corrélées, du moins c’est ce qu’il me semble à première vue).

    2) La convergence fonctionne effectivement très bien mathématiquement, mais vous occultez les échanges réels entre les individus. En effet, dans la réalité, même si l’individu 1 est créateur de valeur, et peut donc voir des échanges se faire en sa faveur, il me semble que les dépenses contraintes empêcheront la convergence. En effet, celui qui possède moins de masse monétaire ne peut pas avoir d’échanges proportionnels avec les autres : son loyer, sa nourriture, ses vêtements représenteront un bien plus grand pourcentage de son revenu, celui-ci fût-il proportionnel à la quantité globale de monnaie, ce qui le maintiendra à chaque période à un niveau plus bas, et empêchera la convergence.

    En conclusion, j’ai l’impression que votre idée de monnaie libre ne peut fonctionner qu’avec un système communiste « parfait », qui, outre que l’histoire nous enseigne qu’il est utopique, entraîne habituellement une diminution de la création de valeur, puisque c’est apparemment le gain, et notamment le gain relatif, qui semble motiver les individus (ce n’est pas évident non plus, il faudrait le démontrer).

    Bref, votre monnaie libre est un très bel idéal-type, mais je ne pense pas que l’on puisse s’en servir pour fonder quelque système que ce soit, même si je veux bien admettre que le système capitaliste tel qu’on le connaît doit absolument et d’urgence se transformer. Cela dit, je vous répète qu’il ne s’agit que d’une première impression après visionnage, sans vraie réflexion, et je suis tout prêt à me laisser convaincre si j’ai mal analysé ou si vous avez d’autres arguments à faire valoir.

    • 1°) Si. Voir le post la double masse monétaire et le RdB. Le DU (ou RdB) n’étant, selon la TRM, que la monnaie créée, tout monnaie créée ne se reflétant pas dans le DU est illégitime devant une monnaie véritablement commune. Non, il n’y a pas de création de € hors du système bancaire central/privateur UE €, pas plus que de création de $ hors du système bancaire central/privateur US $.

      2°) Vous devrez lire et comprendre la TRM en 2 points, ou bien la TRM en 5 points, ou bien Béthune 2014, ou encore définition d’une monnaie libre, et bien entendu la TRM elle-même. A l’issue de cette étude vous devrez avoir intégré 2 points fondamentaux: a°) la création monétaire n’est pas l’échange monétaire et b°) la convergence de la création monétaire par individu ne s’estime que via l’intégrale sur toute la durée de vie d’un individu, pas à un instant « t » en supposant que les individus plus âgés ne meurent pas et ne sont pas remplacés indéfiniment par des nouveaux nés.

      Sur la conclusion : non, une monnaie libre ne s’impose pas, elle se développe par exemple dans les monnaies OpenUDC / uCoin, tout comme le bitcoin (qui n’est pas libre cf le post bitcoin valeur libre monnaie non-libre), elle s’adopte librement, elle ne procède absolument pas d’une imposition de quelques uns sur les autres, sans quoi elle serait incohérente avec son fondement.

      Votre conclusion finale est erronée puisque réfutée tout simplement par les projets OpenUDC / uCoin et dans une moindre mesure par Monnaie M (étant centralisé et restreint dans son usage).

  2. Ping : Russie, Masse Monétaire et TRM | Création Monétaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*