Le RBI suisse et la TRM

Le 5 Juin prochain la Suisse votera sur le Revenu de Base (appelé RBI), le vote ne concernera que le principe constitutionnel (ce qui est déjà important), mais pas son montant.

Un pays qui en terme de fonctionnement constitutionnel et législatif est un modèle remarquable, puisqu’il permet aux citoyens de modifier eux-mêmes la constitution à tout instant.

Suisse Canton des Grisons (wikipedia)

Suisse Canton des Grisons (wikipedia)

Toutefois le montant avancé pour que les Suisses aient une meilleure conscience du sujet, et bien qu’il ne soit donc pas l’objet de cette initiative constitutionnelle, est connu : il s’agirait d’environ 2500 CHF (CHR = Franc de la Confédération Helvétique) selon plusieurs études. Apparemment l’économiste Philippe Van Parijs trouverait ça « élevé » en comparaison du « PIB » Suisse, ce qui pour la TRM n’a aucun sens puisque le PIB ne signifie absolument rien du fait que les valeurs sont relatives.

Simulation du RBI Suisse http://initiative-revenudebase.ch

Simulation du RBI Suisse http://initiative-revenudebase.ch

Etudions donc l’analyse relativiste du Franc Suisse ! Tout d’abord la masse monétaire Suisse est pour Mars 2016 de 975 milliards CHF pour une population de 8,211 millions. A partir de là c’est aussi mécanique que pour la zone euro

En comptant les créances et bons du trésor dans la double masse monétaire, nous pouvons calculer les données relativistes correspondantes d’une monnaie libre de mêmes paramètres :

  • csym = ln(ev/2)/(ev/2) = ln(40)/40 = 9,22% / an
  • M/N = 2 * 975 000 / 8,211=  237 486 CHF / Citoyen
  • DU = c*M/N € = 21 896 CHF / citoyen / an = 1825 CHF / citoyen / mois

Une masse monétaire libre, équivalente en masse et comprenant un même nombre de membres serait donc établie sur le fondement symétrique dans l’espace-temps d’un dividende universel (inconditionnel et cumulable) de même ampleur.

Un montant de 2500 CHF correspondrait à 12,6 % / an de la double masse monétaire. Un montant proche de 9,22% / an et qui reste tout à fait acceptable d’un point de vue relativiste, quoique placé dans la fourchette supérieure.

On dit toutefois souvent que pour obtenir 20, il vaut mieux proposer 25 ou 30, car le temps de la négociation débouche rarement sur une hausse…

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*