Nous y sommes !

Quelle est la bonne solution pour sortir l’économie française de la crise en 2009?

* – Adopter un nouveau plan de relance en augmentant massivement l’investissement public. 21.0%
* – Baisser la fiscalité directe et indirecte des ménages pour relancer la consommation. 34.5%
* – Baisser les charges sociales et l’impôt sur les sociétés pour aider les entreprises à passer le cap. 26.4%
* – Ne rien faire de tout ça pour ne pas détériorer les comptes publics et se contenter des mesures actuelles. 18.0%

Nombre de réponses : 16779

(Sondage Boursorama)

C’est quoi si ce n’est une demande de création monétaire ça ?

Je cite Bernanke :

“la Fed doit élargir le champ de ses achats d’actifs ou, éventuellement, élargir la liste des biens qu’elle achète.”

« Sinon, la Fed pourrait trouver d’autres moyens pour injecter de l’argent dans le système – par exemple en faisant des prêts à faible taux d’intérêt aux banques ou en coopérant avec les autorités fiscales. »

“Chaque méthode pour injecter de l’argent dans l’économie a des avantages et des inconvénients, à la fois techniques et économiques. »

« Une préoccupation importante dans la pratique, c’est que l’étalonnage des effets économiques des moyens non conventionnels d’injection de liquidités pourrait s’avérer difficile, compte tenu de notre manque relatif d’expérience sur ces politiques.”

Je suis dans l’obligation de constater qu’au lieu de faire cette opération au bord du gouffre, avoir versé un dividende monétaire modéré et responsable pendant 40 ans aurait produit exactement l’effet que l’on cherche à faire en ces circonstances l’argent aurait alors été lentement diffusé de la base vers le haut de la pyramide, par le choix des achats et des investissements.

Et non pas l’inverse du haut vers le bas avec intérêts à la clé n’enrichissant que le haut.

Toute construction saine part d’une base large vers un haut plus fin, ou idéalement de même taille que la base. Faire l’inverse revient à créer les conditions de l’effondrement (où est le sol ?!).

C’est Coluche qui disait bien finement : « La bonne taille pour les jambes c’est quand les pieds touchent le sol ! ».

Faudrait donc voir que le sol, la base de la pyramide soit alimentée en monnaie si on veut construire une pyramide de monnaie qui croisse correctement !

www.creationmonetaire.info – Creative Common 3.0
Print Friendly

Argent permanent et Argent Dette

Comment l’argent dette peut-il faire office d’argent étant donné la base d’argent permanent nécessaire à son existence ?

D’où vient cet argent permanent ?

Une réflexion approfondie nous amène à la solution : c’est la dette de plus long terme.

Imaginons la situation suivante (prenons des dettes à échéance pour simplifier, on ne paye le capital qu’à échéance) :

1000 de dette à 50 ans (base de la pyramide), permettent de créer :
900 de dette à 40 ans
800 de dette à 30 ans
700 de dette à 20 ans

100 de dette à quelques mois.

Soit au final une masse monétaire de 5500 avec cette métode (ce ratio aussi).

Donc si on ne fait rien, quand le temps avance, la masse monétaire diminue au fur et à mesure qu’on rembourse ! C’est ce qu’on a expliqué plusieurs fois. D’abord les dettes courtes, puis au bout de 50 ans hop, tout l’argent revient dans la boîte !

Et donc comment on fait avec la croissance des biens et des services ?

Réponse : Il faut compenser la croissance avec des dettes de plus long terme !

Ainsi avec 3% de croissance, il faut créer 5500 x 3% = 165

Sachant qu’au bout d’un an on a aussi payé des dettes court terme, pour disons 200.

Il faut donc absolument d’une façon ou d’une autre créer 200 + 165 = 365.

Comment faire ? Et bien il faut choisir dans les masses de dettes temporelles celle qui convient le mieux pour la Banque Centrale pour compenser ce fait.

Et quand on arrive au milieu de la pyramide il faudra passer aux horizons de temps plus lointains.

Ainsi l’argent existe non pas à l’instant « t », mais de façon croissante dans l’espace temps. Aussi le terme de dette est-il à la fois juste et impropre, car en toute objectivité la masse totale d’argent disponible sur le marché ne peut pas être remboursée, mais augmenter sans cesse ce qui ne correspond pas à l’idée que l’on se fait de la dette, et pourtant dans le même temps, chaque titre de dette correspond bien à de l’argent qui sera détruit.

C’est donc bien une croissance maîtrisée de la masse monétaire par la dette, en rapport avec une croissance mesurée et effective de l’économie, qui permet d’assurer une croissance globale stable, en rapport une masse monétaire dynamique.

Sauf qu’au passage des intérêts sont payés … aux Banquiers.

Avec le dividende monétaire, il n’y a plus d’intérêts à payer. Ce serait alors l’intérêt de qui de passer du mode d’argent dette, à celui du dividende monétaire ? Les citoyens. Contre qui ? Les Banquiers. Qui a la légitimité démocratique de faire le choix ?

www.creationmonetaire.info – Creative Common 3.0
Print Friendly

Coupons la tête du Roi Monnaie !

Prise de la Bastille en 1789

Qui est le Roi de cette Noblesse Monétaire ?

Le tiers des ménages américains supporte une dette continue de 10000 dollars sur leurs cartes de crédits avec des taux allant de 11 à 15% …et jusqu’à 30% en cas de retard de paiement. Les banques françaises assurent à elles seules le quart des revenus de l’Etat (25% donc) au titre de l’impôt sur les sociétés.

25% des revenus de l’Etat d’un côté, pompe à 15% de l’autre.

La Noblesse de l’argent : Banque et Etats les seuls à se fournir en monnaie dette auprès de la Banque Centrale au taux le plus bas du marché…

Le Sommet de la Pyramide = La Banque Centrale 1er Editeur entre tous de l’argent dette.

Tous à Francfort (BCE) et à Washington (FED) !

Changeons les règles de la création monétaire !

Assez de la Noblesse Monétaire, Vive le Dividende Monétaire pour tous !

A ça ira ça ira ça ira

www.creationmonetaire.info – Creative Common 3.0
Print Friendly