Jeux vidéos libres, économie et monnaie

L’excellent podcast « l’écho des gnous » nous a proposé récemment dans son numéro 88 un épisode « les jeux vidéos et le libre » :

L'écho des Gnous

L’écho des Gnous

Profitons-en au passage pour faire connaître l’excellent lecteur libre de podcasts multi plateforme gPodder.

Ce podcast très intéressant nous parle de tous les avantages des jeux vidéos libres, plus évolutifs, à durée de vie bien plus longue, et facilement adaptables ou réutilisables pour développer de nouveaux jeux. En même temps l’auditeur sensibilisé au thème monétaire ne pourra pas s’empêcher de noter à quel point tout le long de l’émission la dimension économique et la monnaie privatrice dominante sont cités, repris, critiqués, analysés, en regard des modèles de développement des jeux privateurs, et des problèmes et obstacles que rencontrent les développeurs libres placés sous la contrainte de l’économie privatrice.

Mais au delà de ce point désormais bien connu par le lecteur du blog de la dimension de la valeur économique des valeurs libres, qui ne rémunèrent pas leurs producteurs, plus généralement des ğvaleurs, de la distinction entre monnaie libre et monnaie non-libre, c’est l’occasion de revenir sur un exemple célèbre déjà abordé ici et concernant un des plus célèbres (et excellent !) jeu privateur en ligne qui existe, j’ai nommé World of Warcraft, dont la monnaie interne a déjà été analysée ici notamment dès 2009.

Word of Warcraft (wikipedia)

Word of Warcraft (wikipedia)

En 2009 il fallait donc pour échanger 10 000 « pièces d’or » WoW l’équivalent de 84 €, et désormais on peut obtenir ces mêmes 10 000 pièces d’or pour environ 15 €. Une impression rapide pourrait conclure : cette monnaie non-libre « perd de la valeur » relativement à la monnaie non-libre euro…

Mais si on regarde le fait qu’en 2009 il y avait moins de joueurs et 1 milliard de WoW Gold en circulation, soit une valeur d’échange équivalente totale de 8 400 000 €, et qu’en 2014 il y a encore plus de joueurs et 100 milliards de WoW Gold en circulation pour une valeur équivalente d’échange totale de 150 000 000 €, on voit qu’au contraire la monnaie non-libre WoW Gold vaut bien plus relativement à la monnaie non-libre € qu’elle ne valait en 2009.

Ces réflexions s’appliquant à des valeurs et monnaies non-libres, on pourrait alors envisager de réfléchir aux propriétés économiques d’une monnaie libre qui serait utilisée par les développeurs de valeurs libres.

Ce week-end était l’occasion du 3ème freedom Money meeting où les développeurs de OpenUDC/uCoin ont réalisé des échanges fort intéressants sur les protocoles techniques et leur code (propositions pour le 4ème Freedom Money Meeting OpenUDC/uCoin : avant le 1er Septembre 2014).

Tout comprendre sur la monnaie

Bernard Maris nous explique… Et il conclut « une fois qu’on a bien compris ça on a tout compris sur la monnaie »… Alors vu qu’on a là un conseiller de la Banque de France qui nous explique tout ça en 1 minute 20, allons-y !

Si on a pas compris ce qui est, selon ses propres dires, « quelque chose qui est très difficile à comprendre », on pourra approfondir le sujet avec les vidéos suivantes :

Mais à la suite de quoi, on a pas « tout compris » à la monnaie, comme le dit ce conseiller de la Banque de France, mais on a bien compris quelque chose.

Qu’en est-il alors de la légitimité d’appeler monnaie « commune », valeur intermédiaire d’échange et de comptabilité commune, ce qui se crée sous une forme ou sous une autre, en privilégiant ainsi les uns au détriment des autres ?

Qu’en est-il d’une prétendue unité de mesure commune de « l’activité économique », qui privilégie telle ou telle génération d’hommes devant les autres générations ?

Qu’en est-il donc in-fine, Mr le conseiller, de la légitimité même de votre activité devant chacun des citoyens présents et futurs censés utiliser cette même monnaie ?

Un homme, lors d'une tentative héroïque de "tout comprendre" sur "la" monnaie commune entre les hommes

Un homme, lors d’une tentative héroïque pour « tout comprendre » sur « la » monnaie commune entre les hommes, conseillé par Bernard Maris

Qu’en est-il ensuite des autres monnaies non-libres telles que bitcoin, freicon, litecoin, de Monnaie M, des monnaies libres telles que OpenUDC/uCoin ?

Qu’en est-il de la première liberté économique, du choix de son système monétaire ? Qu’en est-il des 4 libertés économiques ? Qu’en est-il du choix d’une monnaie libre plutôt que d’une monnaie non-libre ?

On peut étudier la Théorie Relative de la Monnaie (TRM 2.718), publiée sous licence libre GPL v3, que l’on pourra initier ou approfondir avec les courtes vidéos Light Speed TRM View et Light Speed R&Q TRM View, se faire sa propre opinion, et agir conformément à ce que l’on a compris soi-même.

Tout ceci est de l’ordre du possible ! Cette affirmation est non-péremptoire car rigoureusement démontrée par la TRM.

Light Speed TRM View :

Light Speed R&Q TRM View :