Nous sommes d’accord !

Nous sommes d’accord qu’il faille sauver le secteur automobile en leur octroyant des prêts massifs, afin qu’ils aient le temps de se réorganiser, de rattraper toutes les erreurs d’inaction comises depuis 30 ans, et mettre enfin sur le marché des véhicules électriques ou à air comprimé (merci Guy Nègre cher ingénieur, pour avoir investi tout seul ce que tout l’ensemble de l’industrie automobiles, ses millions d’employés et ses milliards de capitaux et de bénéfices n’ont pas eu les moyens de faire depuis 30 ans !).

Nous sommes d’accord qu’il faille sauver un secteur bancaire garant du fonctionnement normal de la société, de nos moyens de paiement et de nos comptes monétaires, par des prêts ou des rachats d’actifs plus ou moins « pourris » afin qu’il puisse avoir des fonds propres lui permettant de continuer son activité.

Nous sommes d’accord !

Et nous sommes donc d’accord qu’au titre de l’Egalité, socle constitutionnel de la société que nous voulons tous garder plutôt que de faire une Révolution Sanglante ou une Guerre désastreuse la même chose soit appliquée à chacun.

Que chacun puisse bénéficier d’un prêt sur 10 ans gagé sur 10% de ses « fonds propres » à 2,5% d’intérêts, et remboursable à échéance.

Que chacun puisse vendre à l’Etat ou à la Banque Centrale ses actifs qu’il n’arrive pas à revendre sur le marché, comme son vieux Macintosh ou son vieux PC, ses DVD devenus obsolètes, son fond de grenier, son dernier 4×4 Renault vendu par des escrocs car devenu caduc du fait du changement au tout électrique en cours.

Nous sommes d’accord pour que chacun puisse vendre ses « actifs pourris » de la même façon.

Nous sommes donc d’accord pour que chacun, citoyen, entreprise, association puisse bénéficier du même régime de privilèges, avec la même rapidité et efficacité, et dans les mêmes proportions, rien de plus.

Ce n’est pas trop demander, c’est le terme même de la constitution qui permet à la société d’exister.

Nous sommes d’accord de dire que sans ces termes, le contrat du sauvetage social et économique en cours, ne se fait que dans un cadre anticonstitutionnel, et qu’alors tout, et surtout le pire deviendra possible, que la société n’a plus aucune raison d’être, que le contrat sociétal, la constitution n’est pas respectée.

Nous serons alors d’accord pour ne plus être d’accord du tout.

www.creationmonetaire.info – Creative Common 3.0
Print Friendly, PDF & Email

Ca m’énerve Nom de Nom !

Ca m’énerve ça m’énerve ça m’énerve !!!

Quand on lit cet article du Monde, comment ne pas s’énerver !

Vous allez voir qu’il va falloir encore 10 mois avant que les Etats reconnaissent qu’investir c’est pas dépenser, et c’est pas avoir peur que l’argent dépensé file à l’étranger (d’où la tentative de repli sur soir, de protectionnisme impossible à mettre en oeuvre et bêta comme un gamin qui a peur de son vélo après avoir enlevé les petites roulettes !).

Qu’investir c’est créer des entreprises, ou monter au capital d’entreprises existantes par augmentation du capital. Dans les deux cas pour créer quelque chose qui a pour but d’apporter un service à « valeur ajoutée » comme on dit.

Le truc bête quoi qui existe depuis 200 ans (au moins !). Une fois investi si on s’est pas gourré suffit de revendre ses parts pour récupérer la mise avec une plus value… (Ce qui permet de réinvestir ailleurs, pas de se la couler douce aux Iles caïman ou acheter des montres, et faire fondre un capital bien utile à ceux qui veulent bosser !).

Mais quelle bande d’empotés je vous jure !

www.creationmonetaire.info – Creative Common 3.0
Print Friendly, PDF & Email

Economie 4D

Je persiste, toutes les tentatives de contrôler l’émission monétaire d’une façon non empirique procèdent d’une vision Newtonienne de la réalité (espace fixe dans le temps, quantité monétaire fixée), quand celle-ci est Einsteinienne (l’espace n’est pas fixe dans le temps, la masse monétaire accompagne l’économie), l’économie n’est pas stable dans le temps, elle croît (l’Univers Espace + Matière est en expansion).

Vous pouvez rêver à tout ce que vous voulez, tenter de tordre la réalité à vos souhaits, la réalité objective, expérimentale, vérifiable qui doit être admise et comprise par tout scientifique digne de ce nom, ce ne sont pas les belles théories mathématiques c’est cela :


Si vous n’êtes ni physicien ni entrepreneur, quel rapport entretenez-vous donc avec la réalité ? A quel moment la mesurez-vous pour en prendre la pleine hauteur ?

Acceptez la Loi de l’Expérience et faites avec la réalité, l’économie n’est pas ce que vous souhaitez qu’elle soie, elle se plie à des Lois expérimentalement vérifiées. La masse monétaire augmente dans le temps, c’est un fait, et les tentatives d’y adosser des règles qui n’accompagnent pas ce fait mènent à des crises cycliques.

Vérifiez par vous mêmes, comprenez, et sortez du rêve.

Dès lors la question n’est pas de savoir s’il faut créer de la monnaie, la question c’est de savoir qui la crée, comment, à quel coût, pour quoi faire, et pour qui ?

Réveil.

www.creationmonetaire.info – Creative Common 3.0
Print Friendly, PDF & Email